lundi 15 janvier 2018

The Lone City, Book 1 : The Jewel - Amy Ewing

Qui dit Joyau dit richesse. Qui dit Joyau dit beauté. Qui dit Joyau dit royauté. Mais pour les filles comme Violet, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n'importe quelle servitude : Violet est née et a grandi dans le Marais avant d'être formée dans l'optique de devenir Mère-Porteuse pour la royauté. En effet, au sein du Joyau, la seule chose qui prime sur l'opulence et le luxe, c'est la descendance...
Achetée par la Duchesse du Lac lors de l'Enchère des Mères-Porteuses, Violet est accueillie par une gifle. Désormais connue sous l'appellation #197, elle va rapidement découvrir la brutale réalité qui sous-tend l'étincelante façade du Joyau : cruauté, trahisons et violence sourde sont les méthodes de la royauté.

C'est suite à l'avis de Vashta que j'ai eu envie de lire ce livre qui ne me tentait pas des masses, à l'origine. J'imaginais qu'il s'agissait d'une énième romance young adult dans un univers pseudo-dystopique, et que je n'allais pas y trouver mon compte, d'autant plus que la couverture me rappelait beaucoup celle de La Sélection (et puis finalement, j'ai lu la Sélection quand même et j'ai bien aimé, preuve qu'il ne faut pas juger un livre à sa couverture). Ca tombe bien puisque, d'après la quatrième de couverture, le roman se présente comme un mélange entre the Handmaid's Tale et La Sélection. Pour avoir lu les deux très récemment, je trouve que, pour une fois, ces deux comparaisons sont bien trouvées : l'histoire des mères-porteuses et tout ce que ce concept a d'aliénant rappelle fortement la dystopie de Margaret Atwood, en un chouïa moins sombre et oppressant, et la vie dans le Joyau, les jeux de pouvoirs qui y prennent place au milieu des bals et de l'opulence fait effectivement penser à la Sélection en plus sombre et un chouïa plus complexe.

mardi 9 janvier 2018

The Selection, book 2 :The Elite - Kiera Cass


Elles étaient 35. Elles ne sont maintenant plus que six. La Sélection pour déterminer qui sera la future épouse du prince Maxon continue, et les quelques candidates restantes sont toutes bien décidées à conquérir son cœur. Mais Maxon n'a d'yeux que pour America, et n'attend que d'être certain que ses sentiments soient réciproques pour faire d'elle la future reine d'Illéa. Seulement, America hésite. Avec l'arrivée d'Aspen au château, la découverte des responsabilités de la fonction royale, elle oscille entre ses sentiments de plus en plus forts pour Maxon, et la promesse d'une vie moins fastueuse mais plus simple avec Aspen, son premier amour.

Après un premier tome qui m'avait agréablement surprise et que j'avais dévoré avec plaisir, je ressors un peu plus mitigée de ma lecture du deuxième tome.

dimanche 7 janvier 2018

The Handmaid's Tale - Margaret Atwood


Dans un futur proche, la république de Gilead est régie par un système de castes strict, où chacun a son rôle : Commanders, Marthas, Eyes... et les Handmaids, comme Offred. Leur rôle est de n'être qu'un corps, un incubateur destiné à porter des enfants à la place des épouses. Désormais étrangère à son propre corps, Offred tâche de résister intérieurement, en se remémorant sa vie passée, celle où elle avait une famille, une fille et sa liberté...

J'entendais parler de ce livre depuis très longtemps, c'est même un des livres dont j'ai le plus entendu parler en 2017, notamment à cause de la série TV (que je n'ai pas encore vue.) Et c'est un coup de cœur pour cette première expérience avec Margaret Atwood. J'ai dévoré ce livre, notamment dans la deuxième moitié, et je suis restée toute retournée après l'avoir refermé. C'est un récit poignant, terrifiant, porté par une plume magistrale qui retransmet magnifiquement les efforts d'Offred, la narratrice, pour mettre des mots sur ses sentiments, recapturer des souvenirs qui la font souffrir et en même temps l'aident à ne pas complètement perdre pied.

mercredi 3 janvier 2018

Bilan des lectures 2017


Ca y est, 2017 est terminée, c'est la nouvelle année, et donc, comme tous les ans, c'est le bilan ! (combo de rimes ! youhou !)

Donc avant tout, bonne année et autres joyeusetés. En 2018 je vous souhaite de ne jamais vous cogner le petit orteil sur la table du salon, de ne jamais zapper par erreur sur Cyril Hanouna et de ne jamais tomber sur la file qui n'avance pas au supermarché (sauf si vous aimez ça, auquel cas je vous souhaite toutes ces choses pour 2018. Ici, on ne juge pas, c'est comme ça.)

Côté perso, on est sur une très bonne année, avec mon admission en M2, celui dont je rêvais depuis le début, en 2014, quand j'ai décidé de laisser tomber le professorat pour me tourner vers la traduction… une décision dont je ne peux que me féliciter puisque, depuis septembre, je peux dire sans aucune hésitation que je n'ai jamais été aussi heureuse de faire ce que je fais. J'ai l'impression de m'amuser en permanence et je me vois très bien passer le restant de mes jours à faire ça :D ! (Et puis j'ai un sujet de mémoire trop cool sur Hamilton, alors que demander de plus ?)

Bref, fini de parler de moi, parlons plutôt de mes lectures (c'est quand même le but). En chiffres (rapidement) j'ai lu 64 livres cette année, le plus court étant The Giraffe and the Pelly and Me de Roald Dahl (32 pages) et le plus long Kushiel's Dart de Jacqueline Carey (1 015 pages). Au total, cela fait 23 636 pages lues, soit bien plus que l'année dernière (en même temps, j'ai aussi lu 14 livres de plus, donc c'est peut-être normal.) Le bilan complet sur Goodreads est par ici !

Comme l'année dernière, et comme l'année précédente, je reprends à nouveau le tag "Adieu 2017" de PKJ (un peu ironique, sachant que je ne lis quasiment pas de PKJ, mais j'aime bien leurs tags, donc bon…) C'est parti !

Pouvez-vous citer...?


- 1 -
vos trois meilleures lectures de l'année.

Le Cœur cousu de Carole Martinez 
Un petit bijou de poésie, à la fois cruel et merveilleux, que j'ai tellement aimé que je n'ai pas encore réussi à en faire une chronique. J'avais déjà beaucoup aimé la plume de Carole Martinez avec Du Domaine des Murmures, mais je suis complètement tombée sous le charme du Coeur cousu, avec son atmosphère à mi-chemin entre la réalité et le conte, imprégnée de magie, d'émotions, et ses personnages fascinants, mystérieux, parfois absurdes mais toujours touchants. Une petite perle, que j'ai depuis recommandé à tout le monde !


La trilogie Fitz and the Fool (oui, ça compte pour une seule lecture !) de Robin Hobb
Robin Hobb est presque hors-compétition, puisque j'ai adoré tous ses romans, mais il faut quand même avouer que Fitz and the Fool a été un de mes meilleurs moments de lecture de 2017 (et un des pires aussi, parce que, encore une fois, Robin Hobb torture ses personnages jusqu'au bout, et son lecteur aussi, par la même occasion.) Une excellente saga qui, outre l'avantage de nous ramener une dernière fois Fitz et le Fou, introduit de nouveaux personnages tout aussi fascinants et attachants (Bee et Perseverance pour ne citer qu'eux) et attrape tous les fils d'intrigues non résolus dans les sagas précédentes pour offrir une conclusion globale épique, émouvante, et tellement satisfaisante pour tous les personnages.

La Passe Miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos.
(chronique)
Un de mes coups de cœur de l'année, même si j'avais peur, avant de le commencer, que les critiques dithyrambiques que je voyais partout ne m'en fassent attendre beaucoup trop. Il n'en est rien, ce roman a été parfaitement à la hauteur, et j'ai passé un excellent moment de lecture (je n'en dis pas plus, j'ai déjà tout dit dans ma chronique ^^)

- 2 -
vos trois plus grandes déceptions.

La Voie de la colère d'Antoine Rouaud
J'avoue m'être ennuyée à la lecture de ce roman, peut-être parce que je commence à avoir fait un bout de chemin en fantasy, et que l'on ne m'attrape plus si facilement avec de grosses ficelles. J'ai trouvé un peu malvenu que toute la deuxième partie du roman ne fasse que reprendre grosso modo la première partie du point de vue d'un autre personnage. Cela n'apporte finalement rien de neuf (en tout cas, rien que le lecteur ne puisse déduire à la lecture de la première partie) et cela rend le roman inutilement redondant. Ce roman n'a pas de suite pour l'instant, mais je pense que cela ne me manquera pas.

Ileana, exil en Pays humain d'Isabelle Meyer 
J'avais beaucoup d'espoir pour ce roman, d'abord parce que j'aimais beaucoup sa couverture (je sais qu'il ne faut pas se fier à ça mais... je le fais quand même) et le postulat de départ me paraissait original et pouvait donner lieu à une intrigue intéressante autant qu'à des situations amusantes. Mais le style trop enfantin et les personnages très irritants ont eu raison de moi et je ne pense pas que je lirai la suite.

All for the game, book 1 : The Foxhole Court - Nora Sakavic
(chronique)
J'ai clairement perdu mon temps avec ce roman. Je me suis ennuyée du début à la fin, les personnages n'ont strictement aucun relief ni aucun intérêt (parce que non, il ne suffit pas de faire passer ses personnages par les pires horreurs et de les rendre cyniques et désabusés pour leur donner une profondeur psychologique) et l'intrigue terriblement déséquilibrée m'a laissée complètement indifférente. En lisant ce roman, on se dit qu'un vrai travail d'éditeur est quand même capital pour éviter ce genre de défauts rédhibitoires dans un premier tome. Ca a fonctionné pour d'autres, et tant mieux pour eux, mais moi, je passe mon tour pour la suite.

- 3 -
le meilleur roman PKJ lu cette année.


The Chocolate Box Girls, book 1 : Cherry Crush
(Les filles au chocolat, tome 1 : Coeur Cerise en VF)
Ce n'est pas vraiment un roman PKJ parce que je l'ai lu en VO (mais il a été édité chez eux en VF poche) et ce n'est pas vraiment le meilleur, puisque c'est le seul (bon d'accord, en fait je ne réponds pas du tout à la question xD) mais cela reste une chouette découverte, et une agréable surprise, puisque ce n'est pas du tout le genre de roman que je m'attendais à lire, et encore moins à aimer. Sans un item éphémère de la Coupe des Quatre Maisons, je ne l'aurais sans doute jamais ouvert, et j'aurais eu tort, car c'est un petit bonbon tout mignon et très rafraîchissant. J'ai tellement apprécié ma lecture que le tome 2 a déjà rejoint ma PAL :D 

- 4 -
le livre que vous attendiez le plus en 2017.


Dans les livres lus
The Book of Dust, book 1 : La Belle Sauvage de Philip Pullman
Depuis le temps que j'attendais un nouveau roman de Philip Pullman, en voilà un qui se déroule en plus dans le même univers que la Croisée des Mondes ! On y croise des personnages bien connus, comme Lord Asriel, Mrs Coulter, Farder Coram ou Lyra, bien évidemment (même si ce n'est qu'un bébé) et le héros de l'histoire, Malcolm, est un garçon intelligent et débrouillard que l'on a plaisir à suivre tout au long de ses aventures, parfois un peu rocambolesque, mais qui laissent une plus grande place au merveilleux et à la féerie que dans la première trilogie, en tout cas.

dans la PAL
Darryl Ouvremonde, d'Oliver Peru
Le roman publié via le financement participatif sur Ulule. La campagne de financement s'était achevée en 2015, j'attendais déjà le roman en 2016, et finalement il est arrivé en 2017. Autant dire que l'attente a été longue (mais pas autant que pour le tome 3 de Martyrs, mouahaha !) mais qu'elle en valait la peine car l'objet est absolument splendide (couverture reliée, illustrations en couleur, marque-page en tissu… et en plus c'est un beau pavé, ce qui est toujours plaisant ^^)

- 5 -
La meilleure suite.
Je n'ai pas lu beaucoup de suites, cette année (quasi pas du tout, en fait), donc pour ne pas citer une deuxième fois la trilogie Fitz and the Fool et The Book of Dust (parce que duh!) je vais piocher dans les autres suites lues en 2017.

The Scorch Trials (la terre Brûlée) de James Dashner.
Une suite que j'ai trouvée plus prenante que le premier tome, même si elle nous laisse finalement sur encore plus de questions que de réponses. Peut-être une lecture du tome 3 prévue pour 2018 ^^. 
(l'autre suite, était The Long War, le deuxième tome de la série The Long Earth de Terry Pratchett et Stephen Baxter, mais pour celle-ci, même si j'ai adoré, j'ai quand même trouvé ce deuxième tome en dessous du premier.)

- 6 -
le premier livre lu en 2017.

Prenez le temps d'e-penser, tome 2 de Bruce Benamran
(Note de lecture)
Parce que, quoi de mieux qu'un peu de physique quantique pour commencer l'année en beauté ? (réponse : rien.)

- 7 -
le dernier livre lu en 2017.


Planète à louer de Yoss.
Et c'est une excellente lecture pour terminer l'année. J'ai adoré la variété de styles et la galerie de personnages que l'on découvre dans toutes les nouvelles, la manière dont les récits s'entrecroisent pour peindre un monde où la Terre n'appartient plus aux humains, où tous les moyens sont bons pour fuir et refaire sa vie dans un univers où notre espèce n'a plus aucun droit. C'est dur, c'est sombre, et malgré tout pas dénué de poésie et d'espoir. Une excellente découverte grâce au challenge ABC - Littératures de l'Imaginaire.


- 8 -
Le livre dont vous avez le plus entendu parler (lu ou non)


The Handmaid's Tale (La Servante Ecarlate) de Margaret Atwood
Je ne l'ai pas encore lu, donc, mais il est dans ma liste du challenge ABC Imaginaire 2018, et il sera donc lu cette année. J'ai dit!

- 9 -
 la maison d'édition la plus lue.

Alors là, j'ai fait des stats (oui, moi je suis comme LinksTheSun, j'aime les stats :p) et c'est HarperCollins (et déclinaisons, HarperTeens, HarperVoyager etc...) qui arrive en tête avec 6 livres lus (dont 3 Robin Hobb). Histoire que mes chiffres ne se perdent pas, notons que j'ai lu des romans de 39 maisons d'édition différentes, dont 24 maisons d'édition françaises (à titre indicatif, sur 64 romans lus, 35 étaient en français, et parmi ces 35, 8 étaient des traductions, de l'anglais, de l'espagnol, ou du grec ancien.)

- 10 -
Un roman qui vous a particulièrement ému.
J'ai envie de dire encore Le Coeur Cousu, mais comme je ne veux pas citer douze mille fois les mêmes livres, je parlerai plutôt de Beloved de Toni Morrison.
Je ne sais pas si touchant est le mot juste, mais en tout cas, ce roman est bouleversant, très dur et mené de bout en bout par une plume magnifique. 


- 11 -
Un roman que vous avez beaucoup conseillé.
Encore une fois Le Coeur Cousu (sans blague) (ça se voit que j'ai aimé ce livre, ou bien ?) mais à part ça, je n'ai pas vraiment recommandé mes lectures de l'année (en dehors des classique que je recommande tout le temps : Robin Hobb, Jaworski, etc). Si je devais le faire, je pense que j'opterais pour deux titres en particulier

Les Neiges de l'Eternel de Claire Krust
Cinq récits entrecroisés qui nous font voyager dans le Japon féodal à travers les génération, avec une galerie de personnages divers et variés, parfois touchants, parfois cruels, parfois simplement pas humains, porté par une plume délicate et poétique.

The Girl with all the Gifts de M.R. Carey
C'est un thriller, qui se déroule dans un univers où un champignon parasite a transformé la population en zombies (ce n'est pas le mot utilisé, mais c'est clairement ça) et que l'on suit à travers le regard d'une petite fille infectée, qui malgré tout tente par tous les moyens de faire les bons choix et de ne pas faire de mal à ceux qui l'entourent, même ceux qui la considèrent comme un monstre. Une véritable aventure humaine dans un contexte apocalyptique.

Deux livres dont je n'ai pas forcément beaucoup entendu parler, mais que j'ai personnellement adorés, et dont je pense qu'ils mériteraient d'être plus connus.

- 12 -
Votre "auteur de l'année".
Je ne sais pas ce que ça veut dire. Si c'est ma découverte "bonne surprise" de l'année, je dirais Yoss (pour les raisons évoquées plus haut) mais aussi, dans la catégorie "redécouverte" :
 
Jonathan Stroud, avec Lockwood & Co, book 1 : The Screaming Staircase. 
J'avais oublié à quel point j'avais adoré cet auteur lorsque j'avais lu le premier tome de la trilogie Bartiméus, du coup j'ai été enchantée de le redécouvrir avec cette nouvelle saga palpitante, dont j'ai dévoré le premier tome avec autant de plaisir qu'un Harry Potter (et ce n'est pas peu dire !)

Si on parle de l'auteur le plus lu, je pense que c'est Robin Hobb, avec la trilogie Fitz and the Fool (techniquement, c'est une égalité avec Jean-Philippe Jaworski, mais les 3 Robin Hobb étaient des pavés, alors deux des livres de Jaworski étaient de petits recueils de nouvelles. Donc en termes de pages lues, c'est bien Robin Hobb qui m'a le plus occupée cette année ^^. C'est plutôt rigolo, parce que c'était déjà le cas en 2016 !)

- 13 -
Votre meilleur souvenir lié aux livres.
Les salons, comme souvent, particulièrement cette année Trolls et Légendes et Les Halliennales. J'ai eu l'occasion lors de ces dernières de rencontrer Clément Bouhélier, auteur du Prix Halliennales 2017, à savoir Chaos, tome 1 : Ceux qui n'oublient pas que je n'ai pas encore lu, mais que j'ai d'autant plus envie de dévorer que je garde un excellent souvenir de cette rencontre avec l'auteur.

- 14 -
Le livre avec la plus belle couverture.
(oui, ça fait trois livres, mais impossible de choisir, elles sont toutes splendides.)

- 15 -
Le livre que vous attendez le plus en 2018.
The Gentleman Bastard Sequence, book 4 : The Thorn of Emberlain de Scott Lynch
(Paraît-il qu'il devrait sortir en septembre 2018… je demande à voir =p)


Parce que je fais ce que je veux, j'ajoute également quelques questions tirées des tags précédents et que j'aime bien ^^.

- 16 -
La meilleure adaptation cinématographique/en série.

Je ne peux pas ne pas mentionner l'excellente adaptation Netflix de A Series of Unfortunate Events (Les Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire) de Lemony Snicket qui réussissent le pari de conserver le côté à la fois cynique et humoristique des romans, tout en rendant les personnages attachants ou détestables à souhait, en prenant des libertés avec certains aspects du livre pour surprendre le spectateur tout en conservant le ton particulier de Lemony Snicket dans sa narration (narration qui est elle-même incluse dans la série et qu'il aurait été dommage de supprimer ^^) Bref, c'est une réussite pour moi, et j'attends avec impatience la saison 2.

Et je mentionne également The Last Girl, adaptation de The Girl with all the Gifts, à la fois excellente adaptation et excellent film tout court (j'ai vu le film avant de lire le livre, et c'est un des meilleurs que j'ai vus cette année. L'adaptation est également très fidèle, probablement parce que l'auteur a écrit les deux, du coup, voir le film avant enlève un peu la surprise de la lecture, mais cela n'empêche pas les deux d'être très bons !)

- 17 -
Votre plus belle surprise.
J'ai eu quelques bonnes surprises en 2017, avec des romans appartenant à des genres que je lis peu, voire pas du tout, dont je n'attendais pas grand chose et que j'ai, contre toute attente, beaucoup appréciés.

The Selection de Kiera Cass
(chronique)
Un roman dont le concept me rebutait légèrement à la base, et que je n'aurais jamais eu l'idée de lire sans le challenge Coupe des Quatre Maisons. J'y suis allée à reculons, bien décidée à ronchonner et à pointer du doigt tous les défauts, mais finalement, je me suis rapidement prise au jeu, j'ai bien aimé cette romance fluffy et sans prétention, sans le côté crispant que je m'étais attendue à y trouver, vu le contexte de la "compétition". Il y a des défauts (au hasard, Aspen qui me casse vraiment les pieds) mais j'ai finalement passé un trop bon moment pour avoir envie de m'attarder dessus.

Vampire Academy, tome 1 : Sœurs de sang de Richelle Mead.
(chronique)
Encore une fois, je ne suis pas très fan de tout ce qui est urban fantasy/young adult, mais ce premier tome a su piquer ma curiosité, en dépit de quelques défauts qui ne m'ont pas empêchée d'apprécier le roman. Les personnages sont attachants, le suspense bien géré, et j'ai vraiment envie, également, de lire la suite de cette saga.

Bilan des challenges 2017


Il y a plusieurs challenges personnels pour lesquels je n'ai pas avancé du tout cette année et que je pense bien laisser tomber l'année prochaine, mais il y en a quelques autres pour lesquels je suis assez fière de moi. Voici donc le détail.

Challenge Marmotte : + 2 au compteur avec Le Déchronologue de Stéphane Beauverger, et Le vieux qui lisait des romans d'amour de Luis Sepùlveda, ce qui m'amène à un 27/62. Ca avance doucement, mais sûrement ^^ (j'ai quand même triché un peu en enlevant certains livres traduits que je préfèrerais vraiment lire en VO, par contre.)

Challenge Légende Arthurienne : premier challenge que je vais abandonner en 2018, étant donné qu'il semble avoir disparu de la surface de la Toile (?) et que cela fait déjà bien longtemps que je ne mets plus à jour mes lectures de toute façon. Pourtant, cette année, j'arrive à +2 pour ce challenge avec The Mists of Avalon de Marion Zimmer Bradley, et The Once and Future King de T.H. White. Mais je n'ai pas besoin de ce challenge, finalement, pour me motiver à lire des romans sur la légende Arthurienne, alors autant ne pas se mettre de contraintes (surtout si c'est pour ne pas les respecter xD)

Challenge La Face Cachée des Disney :  Là, par contre, je continue, même si j'avance tout doucement. + 1, cette année, avec The Once and Future King de T.H. White également, ce qui me fait un total de 5 livres lus.

Challenge ABC - Littératures de l'Imaginaire : C'est ma petite victoire de l'année, avec ma première médaille d'argent ET ma première médaille de platine en 7 ans de challenge (24/26 et seulement 2 changements au cours de l'année.) *manifestation de joie*. On va essayer de faire aussi bien, voire mieux en 2018 !

Challenge Le Printemps des Défis : je découvre à ma grande surprise que j'ai tout de même +1 pour ce challenge avec Le vieux qui lisait des romans d'amour de Luis Sepùlveda (auteur chilien, donc) Il n'empêche que vu mon investissement dans ce challenge, je préfère le laisser tomber en 2018.

Challenge Dumas pour tous : Je n'ai pas avancé du tout en 2017, mais ce challenge reste tout de même sur ma liste, d'abord parce que Dumas c'est bien, et ensuite parce que j'ai au moins Les Quarante-Cinq et Le Comte de Monte Cristo dans ma PAL.

Challenge À l'abordage : Encore une fois, je découvre que j'ai +1 sur ce challenge avec Le Déchronologue. Mais dans la mesure où j'avais oublié son existence (et que, comme pour le challenge Légende Arthurienne, je n'ai pas besoin de ça pour lire des livres sur la piraterie), je pense quand même l'abandonner en 2018 (surtout qu'il n'a plus l'air très actif depuis un moment.)

Challenge Bonnes Résolutions : J'ai l'intention de garder celui-ci, mais avec un petit changement. Plutôt que de garder les mêmes résolutions que les années précédentes (que je n'arrive jamais à tenir, de toute façon) je vais reprendre encore une fois le dernier TTT que j'ai fait, dans lequel je liste les 10 livres que j'ai énormément envie de lire mais qui traînent depuis (trop) longtemps sur mes étagères. Le but étant donc de lire ces 10 livres en 2018, évidemment. Tel quel, j'ai deux objectifs atteints pour mes bonnes résolutions de 2017 : le challenge Goodreads, que j'avais fixé à 40, et pour lequel j'ai finalement lu 64 livres, et ma PAL, qui a (pour la première fois !) baissé en un an, passant de 351 à 322 livres (soit une baisse de 29 !!!) (oui, d'accord, le fait que je n'aie pas de sous pour m'acheter des livres joue aussi, mais quand même !) Du coup, on continue sur cette belle lancée en 2018 ! (on essaye, en tout cas.)

Challenge Les Deux Font la PAL : Celui là est annulé pour cause d'abandon des deux participantes xD.

Challenge Gilmore Girls : +2 cette année, avec Beloved de Toni Morrison et Little Women de Louisa May Alcott. Deux excellentes lectures, très touchantes chacune à leur manière.

Challenge Coupe des Quatre Maisons : la première année s'est achevée en juin, avec une victoire de Poufsouffle (et une très honorable deuxième place pour Serdaigle), plusieurs découvertes et excellentes surprises grâces aux items permanents et éphémères (Beloved, par exemple, lu pour l'item éphémère de la Fête des Mères, mais aussi plein d'autres que je n'aurais probablement jamais lu sans cela) Bilan de l'année : 45 romans lus pour le challenge pour un total de 2155 points en tout.

Challenge Do you speak manga : C'était un peu inégal, cette année, avec des périodes où je lisais beaucoup de mangas (notamment pour les battles) et d'autres où je n'en ouvrais pas un seul. J'ai quand même fait des découvertes et redécouvertes intéressantes, cette année. Pour commencer, j'ai enfin terminé le manga Fullmetal Alchemist, que j'avais commencé en 2007. J'ai redécouvert le manga Host Club, dont je n'avais vu que l'anime. J'ai lu les premiers tomes de Erased, Silver Spoon et Akatsuki no Yona, que j'ai beaucoup apprécié et dont j'ai hâte de lire la suite. J'ai lu l'intégralité des tomes parus de Nana, même si je n'ai pas du tout accroché à cette série (je me suis forcée pour la battle), et j'ai lu un bon morceau de Hunter X Hunter, que je trouve sympathique, quoique très classique. En fin de compte, je marque 126 points (99 + 27 points bonus) ce qui est douze fois plus que ce que j'imaginais (merci les battles xD) et je compte bien faire d'autres chouettes découvertes en 2018 !

Et voilà pour le bilan (j'ai l'impression qu'il est encore plus long que d'habitude.) J'espère que l'année 2018 sera aussi riche en belles découvertes !

Et un petit Misha pour commencer l'année en beauté :P




mardi 28 novembre 2017

Top Ten Tuesday #12


[disclaimer]Pour ceux qui débarquent, le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire (hum hum...) initié par le blog The Broke and the Bookish et repris en français par Iani, puis par Froggy[disclaimer]

Et on est repartis pour un petit TTT, ça faisait longtemps. En plus cette semaine, je ne fais même pas le thème de la semaine (je ne sais même pas ce que c'est, pour tout dire xD) mais je reprends un thème sorti il y a quelques semaines (avec un léger twist) 

Les dix livres que j'ai énormément envie de lire mais qui traînent depuis longtemps sur mes étagères.


Voilà quelque chose qui m'arrive très souvent. J'aime beaucoup acheter les livres qui me font très très envie dès leur sortie (parfois même en précommande), mais il est fréquent qu'ils restent malgré tout très longtemps dans ma PAL. Pas parce qu'ils ne me font plus envie, mais au contraire, pare que j'aime faire durer le plaisir et me dire que ces livres sont encore pleins de possibilités et de promesses. J'ai d'ailleurs beaucoup de mal à lire un livre directement après l'avoir acheté. Même si je meurs d'envie de le commencer immédiatement, je ressens presque toujours le besoin de le faire "vieillir" un peu dans ma PAL, un peu comme un bon vin (je sais que ça n'a pas beaucoup de sens, mais c'est plus fort que moi.)
Bref, tout ça pour dire que des livres que j'ai furieusement envie de lire et qui traînent toujours dans ma PAL, il y en a un paquet.

Voilà ma liste (pas forcément dans l'ordre, je les ai mis comme ils me venaient.)

Neversuch House - Elliot Skell

Depuis le temps que j'entends parler de ce roman qui me fait terriblement envie, je ne comprends vraiment pas pourquoi il n'est toujours pas lu. Et je ne compte plus le nombre de fois où j'ai dit : "Ce sera ma prochaine lecture", avant de finalement, le moment venu, choisir un livre complètement différent (parce qu'entre ce que je dis et ce que je fais, il y a loin de la coupe aux lèvres xD)


Les Extraordinaires et Fantastiques Enquêtes de Sylvo Sylvain, Détective Privé, tome 4 : De Bois et de Ruines - Raphaël Albert. 

J'adore la saga de Sylvo Sylvain : son univers, ses personnages, l'écriture de l'auteur, son humour. J'ai reçu le dernier tome relativement récemment (en septembre, je crois) et je suis impatiente de connaître la suite et la fin des Enquêtes de Sylvo. Mais j'aimerais relire toute la saga, pour bien profiter de la conclusion, donc à mon avis, il va rester dans ma PAL encore un petit moment ^^.


Les étrangers du Temps, tome 4 : Ainsi sois-tu - Corinne Gatel-Chol

Même combat que pour Sylvo : c'est une suite de saga que j'attends depuis longtemps, mais du coup, il va falloir que je relise tous les tomes précédents avant de pouvoir me mettre à la suite. Ca risque de prendre un petit peu de temps.


The Handmaid's Tale - Margaret Atwood

Je n'ai même pas acheté ce roman à cause de la série TV puisque, lorsque je l'ai trouvé à la Bouquinerie Oxfam, je n'étais pas au courant qu'il allait être adapté. Maintenant, j'ai d'autant plus envie de le lire, histoire de pouvoir ensuite regarder la série (je l'ai mis dans ma liste de l'ABC Imaginaire 2018, donc il sera sûrement lu l'année prochaine ^^)


La saga Malaussène - Daniel Pennac

Aucune excuse. J'ai adoré tous les romans pour enfants de Pennac (Kamo, L'œil du Loup, Cabot-Caboche) mais je n'ai jamais lu ses textes plus adultes. J'ai les quatre premiers tomes de la saga Malaussène dans ma PAL depuis des années, et je n'ai aucune explication quant au fait qu'elle ne soit pas encore lue.


La Horde du Contrevent - Alain Damasio

Ce livre me fait de l'oeil depuis des temps immémoriaux, mais je n'ai encore jamais pris le temps de le commencer, principalement parce qu'il me fait un peu peur, et je me dis qu'il faudrait que je le lise à un moment assez calme, où je pourrais me concentrer correctement sur ma lecture. J'ai quand même mis La Zone du Dehors dans mon ABC Imaginaire 2018, histoire de découvrir l'auteur, et peut-être enchaîner avec ce titre, qui sait ?


The Time Traveler's Wife - Audrey Niffenegger

A une époque, j'avais tellement envie de lire ce livre que je le cherchais dans toutes les librairies où je passais. Le jour où je l'ai trouvé, je l'ai immédiatement acheté... et depuis, il m'attend, sur mon étagère, j'ai toujours envie de le lire... mais je ne m'y mets jamais. Allez comprendre.


Cloud Atlas - David Mitchell

On me le recommande de tous les côtés, la couverture est splendide, et je suis certaine que j'adorerais ce livre, mais... encore une fois, aucune explication.


Elantris & Warbreaker - Brandon Sanderson

J'ai adoré la trilogie Mistborn, et connaissant le bonhomme, je sais que je peux plus ou moins y aller les yeux fermés (enfin, peut-être pas pour lire, ça peut poser problème.) Mais je ne me suis pas encore décidée à ouvrir ces deux one-shot qui me font pourtant de l'œil constamment depuis leur étagère.


dimanche 8 octobre 2017

Les Etoiles s'en balancent - Laurent Whale


Tom Costa est troqueur. Mais pas un rampant, non. En ce futur troublé, il survit. D’une ville-état à l’autre, à bord de son ULM, il chine et glane sa subsistance.
Et puis, il y a San, la douce, la lionne. La famille aussi.
Pourtant, venu du nord, un péril plus grand que les bandes de chiens sauvages, les hors-murs, la famine et les parias le guette.
Agir, pour ne pas mourir. Tandis que, de là-haut, LES ETOILES S’EN BALANCENT...

Après Les Pilleurs d'âmes et Le chant des psychomorphes, deux romans du même auteur que j'avais adorés, il m'a fallu beaucoup de temps pour me plonger dans Les étoiles s'en balancent. Pourtant, vu mes expériences précédentes, j'aurais dû partir plutôt confiante, mais le côté post-apocalyptique de ce roman-ci me parlait beaucoup moins que la SF historique ou le space-opera des deux autres romans. Je l'ai finalement sorti de ma PAL pour le challenge de la Coupe des Quatre Maisons et... même si j'y ai retrouvé ce que j'aimais chez Laurent Whale, j'ai été, dans l'ensemble, un peu moins enthousiaste que pour ces deux précédents romans.

samedi 30 septembre 2017

The Once and Future King - Terence Hanbury White




En pays de Grimoirie, le tout jeune Arthur rencontre un jour Merlin et commence auprès de lui un apprentissage des plus anticonformistes... Moins qu'à la politique et aux armes, le futur roi s'initie aux secrets de la nature et aux mystères du monde animal dans une cascade de métamorphoses : il est ainsi changé en poisson, en blaireau ; il apprend le langage des faucons et leurs règles de vie ; se trouve confronté à la société guerrière et totalitaire des fourmis, face à l'univers pacifiste et libre des oies sauvages ! Autant d'initiations à la liberté, à l'indépendance et à l'adresse, en attendant de trouver Excalibur, la fameuse épée dans la pierre...

J'ai déjà lu, et chroniqué ici, le premier tome de cette intégrale qui en compte cinq. A l'époque je l'avais lu en français, cela fait donc un petit moment. Cette fois, j'ai relu ce premier tome, et enchaîné les suites dans leur version originale, et je pense avoir encore plus apprécié cette lecture que lors de ma première découverte.

jeudi 8 juin 2017

The Selection, book 1 : Kiera Cass


Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne... Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d'Illeá, la « Sélection » s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, qui appartient à la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu'elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles...

A la base, je ne voulais lire ce livre que pour valider un item du challenge des Quatre Maisons : un live commencé avec des préjugés. Et autant dire que des préjugés sur ce livre, j'en avais une pleine brouettée : un prince censé choisir sa princesse parmi 35 candidates d'un jeu de télé-réalité, ça m'avait l'air gnan-gnan, superficiel, sans intérêt, dégoulinant de mièvrerie et puis bonjour l'image de la femme dans tout ça. Bref, ça partait mal, et sans le challenge, et Vashta qui m'a prêté le roman (merci Vashta) je n'y aurais probablement jamais mis le nez. Finalement je l'ai entamé, en me disant que c'était juste un mauvais moment à passer... et je l'ai refermé deux jours plus tard, à quatre heures du matin après avoir dévoré les deux derniers tiers d'une seule traite. Autant dire que mes préjugés sont gentiment allés se faire voir à grands coups de pieds dans le train.

mercredi 31 mai 2017

Phèdre's trilogy, book 1 : Kushiel's Dart - Jacqueline Carey


Phèdre nó Delaunay a été vendue par sa mère alors qu'elle n'était qu'une enfant.
Habitant désormais la demeure d'un haut personnage de la noblesse, pour le moins énigmatique, elle y apprend l'histoire, la théologie, la politique et les langues étrangères, mais surtout...
les arts du plaisir.
Car elle possède un don unique, cruel et magnifique, faisant d'elle une espionne précieuse et la plus convoitée des courtisanes.
Rien ne paraît pourtant lui promettre un destin héroïque.
Or, lorsqu'elle découvre par hasard le complot qui pèse sur sa patrie, Terre d'Ange, elle n'a d'autre choix que de passer à l'action.
Commence alors pour elle une aventure épique et déchirante, semée d'embûches, qu'il lui faudra mener jusqu'au bout pour sauver son peuple.

Il m'a fallu très longtemps pour enfin m'intéresser à cette série. J'en entend pourtant parler depuis plusieurs années, et ce premier tome a rejoint ma PAL, un peu par hasard, en 2014, mais le résumé me tentait moyennement. Finalement, je me suis lancée, et j'ai bien fait, car je frôle le coup de coeur pour ce premier tome des aventures de Phèdre nó Delaunay (j'ai d'ailleurs offert le tome 1 à ma maman pour la fête des mères ^^)

samedi 22 avril 2017

La Passe-Miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver - Christelle Dabos


Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.

Voilà encore un livre que j'ai envie de lire depuis très très longtemps et qui est dans ma PAL depuis des temps immémoriaux (comprendre depuis 2014.) D'ordinaire, la popularité d'un livre ne me fait pas peur, et je crains rarement d'être déçue par un livre trop encensé (peut-être que cela a quelque chose à voir avec ma manie de rechercher les avis négatifs sur un livre avant les avis positifs?) Mais pour ce livre, il faut admettre que j'ai vu passer pléthore d'avis dithyrambiques et pas une seule critique négative (il faut dire que je n'en ai pas vraiment cherché) ce qui a fait grimper mes attentes en conséquence, et craindre d'autant plus la déception. Heureusement, ces craintes étaient infondées, et j'ai dévoré ce roman avec énormément de plaisir.